Fabricants

Céline, l'infréquentable ?

Céline, l'infréquentable ?

206 pages. Préface de Jean-Marie Rouart de l'Académie française.

Plus de détails


14,95 € TTC

4 pièces en stock

Cinquante ans après sa mort, le 1er juillet 1961, Céline, l'un des rares écrivains majeurs du XXe siècle, suscite encore polémiques, controverses, incompréhension et rejets de toutes sortes. C'est incontestablement un génie ; mais peut-être était-ce aussi un salaud ? Peut-on oublier que l'auteur de Voyage au bout de la nuit, qui a révolutionné la littérature française, a également publié trois violents pamphlets antisémites ?
Au cours de huit entretiens avec des céliniens incontestés et qui font autorité, Joseph Vebret tente de démêler le vrai du faux, la réalité du fantasme, la part de l'homme dans l'oeuvre, sans jamais lui chercher d'excuses ni de fausses justifications.
Ils sont donc huit à s'exprimer sans parti pris ni langue de bois : David Alliot, Émile Brami, Bruno de Cessole, François Gibault, Marc Laudelout, Éric Mazet, Philippe Sollers et Frédéric Vitoux, de l'Académie française.
Ni biographie complaisante, ni essai à charge, ces nouvelles «Causeries littéraires» font revivre l'immense écrivain que fut Céline et (re)visiter toute une période sans rien laisser dans l'ombre.

Joseph Vebret, né en 1957, romancier (Car la nuit sera blanche et noire, Jean Picollec, 2009), dramaturge, auteur d'anthologies (Coquineries littéraires, Écriture, 2010), et de divers Librio autour de l'histoire littéraire, directeur de collection, dirige Le magazine des Livres et contribue à BibliObs, le portail littéraire du Nouvel Observateur, lia publié en 2010 Causeries littéraires, 40 écrivains en liberté, (Jean Picollec), et le Dictionnaire des Provocateurs, avec Thierry Ardisson (Plon). En 1998, son premier roman, Le souffre-plaisir (Jean Picollec), fut récompensé par la Société des gens de lettres.

Panier  

Aucun produit

0,00 € Livraison
0,00 € Taxes
0,00 € Total

Les prix sont TTC

Panier Commander

Lettre d'informations

PayPal